VHD du lapin

Au même titre que la myxomatose, la VHD est une maladie virale redoutable et mortelle.

Qu'est-ce que la VHD ?

Apparue en France dans les années 1980, la VHD (Viral Haemorrhagic Disease, maladie virale hémorragique du lapin) est une maladie résistante et mortelle qui touche les lapins mais aussi le lièvre. Ce virus fait partie de la famille des Calicivirus et du germe Lagovirus.

Très contagieuse, elle se transmet directement ou indirectement :

  • en rapport direct : de lagomorphe en lagomorphe (crottes, urines, poils, sécrétions nasales etc)
  • ou par l'intermédiaire : du fourrage, des aliments, du matériel (cage, abreuvoir, mangeoire, râtelier, pelle, raclette...), des vêtements contaminés de l'homme, des insectes, animaux, rongeurs porteurs du virus.

Elle est présente dans tous les pays par le biais d'exportation de lapins. La VHD n'est pas transmissible à l'homme ou aux autres animaux.

junce / Getty Images

Les différentes formes de VHD

Tout d'abord, le virus résiste 4 mois dans le milieu extérieur. Il résiste même à la congélation !

On distingue deux formes de VHD : la forme classique et une autre variante de cette dernière.

La maladie hémorragique du lapin classique

La forme classique de la VHD est foudroyante et mortelle. Son incubation est de 24 à 48 heures et la mort intervient entre 1 à 5 jours pour environ 70 à 90 % des lapins contaminés.

Les plus sensibles à la VHD classique sont les jeunes lapins de plus de 2 mois.

Les différents symptômes du lapin contaminé :

  • prostration ;
  • perte d'appétit ;
  • fièvre ;
  • mouvements incontrôlés voire paralysie de l'arrière-train ;
  • difficultés respiratoires ;
  • écoulements nasaux et oculaires ;
  • petits hémorragies au niveau du nez et de l'anus.

Avant de mourir, le lapin ne peut plus respirer, il est pris de spasmes et peut éventuellement saigner du nez.

La nouvelle variante de la VHD

En 2010, une équipe de chercheurs français a constaté qu'une nouvelle forme de variante de la VHD avait vu le jour et se propageait au sein d'une colonie de lapins vaccinés pour la VHD classique.

Néanmoins, cette dernière est moins virulente et aiguë (20 % de mortalité environ), contrairement à la forme classique.

Toutefois, tout aussi contagieuse, elle concerne et atteint tous les lapins (bébés, lapereaux, adultes).

Cette nouvelle variante est beaucoup plus sournoise. En effet, le lapin ne montre pas de symptômes significatifs pouvant alerter sur cette maladie, excepté un saignement de nez voire une jaunisse.

Cela signifie, qu'un lapin survivant à la forme variante de la VHD peut contaminer d'autres lapins. Il est donc vivement recommandé de rester très vigilant quand vous intégrez un nouvel arrivant au sein d'un groupe. Le lapin contaminé porte le virus durant au moins 5 semaines.

Prévention et traitement contre la VHD

Il n'y a aucun traitement contre la VHD, mais un vaccin efficace existe.

Il est conseillé de vacciner son lapin ou son cheptel régulièrement pour l'immuniser contre cette maladie. Il ne faut surtout pas oublier les rappels réguliers.

La prévention

De nombreuses mesures préventives sont nécessaires pour éviter la VHD, à savoir :

  • ne pas intégrer un nouvel arrivant directement dans le cheptel ;
  • désinfecter avec beaucoup de précautions tout le matériel et les accessoires contaminés avec un produit virucide ;
  • rester vigilant sur la provenance du foin ou de tout autre aliment ;
  • protéger le lapin des insectes ou autres animaux susceptibles d'être porteurs du virus ;
  • ne pas exposer le lapin dans son jardin, si ce dernier est visité par des animaux sauvages ;
  • bien se désinfecter les mains si vous avez touché un lapin inconnu dans une animalerie par exemple, avant de caresser votre lapin de compagnie.   

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique lapin

Tout le guide pratique