Races de lapins

Toutes les races de lapins existantes aujourd'hui, avec leurs multiples variétés de taille, de forme, de fourrure et de couleurs, descendent du lapin de garenne (ou lapin sauvage).

Naissance des différentes races de lapins

Certes, toutes les races de lapins proviennent du lapin sauvage, mais elles n'ont pas suivi les mêmes sélections ou les mêmes mutations. Les nouvelles races ont notamment été créées de deux façons :

  • des mutations involontaires et libres, surgies dans des portées ;
  • des croisements volontaires entre des lapins de races déjà existantes.

Ces différents mélanges sont ensuite recroisés sur plusieurs générations pour obtenir des produits correspondant aux caractéristiques recherchées.

Parvenir aux standards exigés demande un travail sur plusieurs années. Régulièrement, de nouvelles races sont créées, destinées aux consommateurs, aux exposants, voire aux particuliers qui souhaitent adopter des lapins de compagnie.

Pour être officiellement reconnues par la Fédération française de cuniculture (FFC), les nouvelles races doivent correspondre à un standard dont les caractéristiques sont bien déterminées.

feedough / Getty Images

Race de lapin : qu'est-ce que le standard ?

Le standard d'une race est rédigé selon une description très détaillée des différents critères de la race, c'est-à-dire par rapport au poids, au coloris, à la fourrure et à la morphologie du corps. Si le lapin possède toutes les caractéristiques exigées par le standard de la race, il est alors reconnu officiellement.

Le standard de la race a pour objectif de transmettre diverses références aux éleveurs et aux juges.

  • Les éleveurs se basent sur les caractéristiques imposées par le standard.
  • Les juges évaluent les produits présentés à une exposition ou un concours selon les paramètres retenus pour faire partie du standard.

En ce qui concerne le lapin de compagnie, il correspond rarement au standard très précis exigé de la race. Cela ne l'empêche pas d'être un petit animal très attachant et sociable.

Les différentes races de lapins

Les différentes variétés de lapins

Comme pour le chien ou le chat, un phénomène de mode est souvent aussi observé pour les races de lapin. Selon les époques, certaines races sont donc plus plébiscitées ou plus populaires que d'autres.

On distingue différentes variétés : les races naines, les petites races, les races moyennes et les grandes races. Il existe également les races à fourrure caractéristique.

À noter : certains lapins sont plutôt destinés aux concours ou expositions tandis que d'autres sont plus populaires pour leur originalité, comme le bélier et ses superbes oreilles tombantes.

Les races de lapins officiellement reconnues en France

Voici un récapitulatif des races officiellement reconnues par la FFC et correspondant au standard exigé par la race. Elles sont classées en cinq catégories.

Race naine

Petite race

Race moyenne

Grande race

Race à fourrure caractéristique

Hermine/polonais

Nain de couleur

Nain de couleur cendré écru

Hermine de Lutterbach

Nain bélier

Nain bélier Rex

Nain angora

Nain renard

Nain Rex

Nain satin

Argenté anglais

Brun marron de Lorraine

Chinchilla

Feh de Marbourg

Doré de Saxe

Feu noir/Feu Bleu/Feu Havane/Feu Feh

Havane français

Hollandais

Lynx

Papillon anglais

Perl Feh

Petit bélier

Petit papillon

Rhoen

Russe

Sablé des Vosges

Séparator

Zibeline martre

Alaska

Argenté de Champagne

Argenté de St Hubert

Bélier anglais

Blanc de Hotot

Blanc de Vendée

Blanc de Vienne

Bleu de Beveren

Bleu de Vienne

Gris de Vienne

Gris bleu de Vienne

Noir de Vienne

Californien

Chamois de Thuringe

Fauve de Bourgogne

Grand Chinchilla

Grand Russe

Gris du Bourbonnais

Japonais

Lièvre Belge

Lapin chèvre

Néo-Zélandais

Noir et Blanc/Bleu et Blanc/brun et blanc

Normand

Papillon Rhénan

Bélier français

Géant blanc du Bouscat

Géant des Flandres

Géant papillon français

Angora

Renard

Rex

Satin

À noter : on peut aussi classer les races par couleur, pelage ou type.

Zoom sur les races de lapin à fourrure

Autrefois, les lapins étaient élevés pour leur fourrure afin de confectionner des vêtements chauds. Aujourd'hui, on utilise plutôt le synthétique, qui tient d'ailleurs tout aussi chaud.

La fourrure des lapins est composée de poils de jarre ou de garde, denses, qui se dressent au-dessus des sous-poils. Les races à poil ras ont les poils de jarre courts et de la même longueur que les autres poils.

Certains lapins à fourrure ont adopté le nom de l'animal qu'elle évoque, comme le chinchilla ou la martre.


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique lapin

Tout le guide pratique