Pododermatite du lapin

Une bonne hygiène et un environnement sain contribuent à maintenir votre lapin en bonne santé, et à lui éviter certaines maladies comme la pododermatite du lapin.

Qu'est ce que la pododermatite du lapin ?

La pododermatite, parfois appelé « mal de pattes », est une maladie courante chez le lapin.

Cette maladie de peau et musculo-osseuse correspond à une inflammation ou ulcération du dessous des pattes arrière ou de la face inférieure des membres.

À noter : les plus sensibles à cette pathologie sont les lapins adultes et les races de grande taille.

jackritw / Getty Images

Causes de la pododermatite du lapin

La pododermatite peut être causée par différents facteurs :

  • un revêtement inadapté de l'habitat : du grillage sous les pattes, par exemple ;
  • un manque d'hygiène : une litière humide ou souillée par les urines et les excréments ;
  • un substrat inadapté pour le fond de la cage, tel qu'un matériau trop abrasif ou une litière prévue pour les chats et non pour les lapins ;
  • l'obésité.

De ce fait, la maladie peut évoluer sous deux formes :

  • une forme eczémateuse bénigne, correspondant à des suintements de la voûte plantaire ;
  • une forme érythémateuse sèche.

Néanmoins, les deux formes présentent le même risque d'évoluer vers la formation d'abcès. Si la maladie n'est pas traitée à temps, cela peut engendrer une septicémie mortelle ou une forme nécrotique incurable.

Pododermatite du lapin : symptômes

Le lapin étant digitigrade, il pose le poids de son corps sur ses doigts. Du fait d'une mauvaise posture, par exemple lié à de l'inconfort, certains lapins déplacent leur poids sur leur métatarse et leur talon.

Cela occasionne chez le lapin des escarres, des ulcères ou des abcès. Dans les cas les plus graves, une invalidité quasi-permanente surgit. Le lapin ressent de violentes douleurs, il ne se déplace pratiquement plus. Il devient incontinent (urine et excréments).

Au début, on observe une perte de poils sur les membres ou les pattes laissant apparaître une portion de peau rougie avec nécrose des tissus au milieu de la plaie. La présence de pus confirme une infection d'origine bactérienne.

Si la maladie s'installe, on constate une boiterie. En effet, la peau présente des ulcères et les lésions s'infectent, touchant aussi les articulations et les os du pied. On peut aussi constater une perte de poids, car le lapin peut cesser de s'alimenter.

Traitement de la pododermatite du lapin

Il est indispensable d'intervenir rapidement et de consulter au plus vite votre vétérinaire. Ce dernier administre des antibiotiques, et éventuellement des médicaments analgésiques contre la douleur. Il nettoie la plaie et élimine le tissu nécrotique en appliquant des crèmes adaptées et des lotions antiseptiques.

Dans les cas les plus graves, il est recommandé de bander les membres du lapin, ce qui n'est pas chose aisée et surtout mal supporté par celui-ci.

En cas d'obésité, votre compagnon devra se mettre rapidement au régime.

En ce qui concerne la prévention, il est nécessaire :

  • d'avoir une hygiène irréprochable en nettoyant et en désinfectant régulièrement les cages, clapiers, enclos mais aussi la litière, le matériel et autres accessoires ;
  • d'opter pour un fond adapté et moelleux, pour conserver les pattes propres et sèches.

Attention : lors du toilettage, il ne faut surtout pas retirer les poils de la plante des pieds du lapin. Ceux-ci lui servent de protection. Notons que le lapin Rex et le lapin angora sont privilégiés car ils bénéficient d'une bonne protection plantaire avec leurs poils.


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique lapin

Tout le guide pratique