Lagomorphes

Contrairement à ce que beaucoup pensent, le lapin n'est pas un rongeur. C'est un mammifère qui fait partie de l'ordre des lagomorphes et au genre Oryctolagus. Il existe de nombreuses races de lapins qui ont vu le jour au cours des siècles. Elles se distinguent par les coloris, la morphologie, la taille, la longueur des oreilles ou la fourrure.

Lagomorphes : un peu d'histoire

Le lapin existe depuis des siècles. Mais, ses origines et sa provenance sont très controversées. Certains affirment que le lapin serait né en Espagne tandis que d'autres garantissent qu'il viendrait d'abord d'Afrique du Nord.

Animal prolifique, le lapin s'est très vite répandu dans toute l'Europe, aidé par les Romains qui considéraient le lapin comme un mets de choix. Ils pouvaient les transporter par bateau facilement et les utiliser pour se nourrir ou pour confectionner des vêtements avec leur fourrure. Les voyages en bateau étaient extrêmement longs ; les Romains ne manquaient ainsi jamais de nourriture, la période de gestation du lapin étant d'environ 30 jours.

À partir du Moyen Âge émerge la domestication du lapin. On l'élève en semi-liberté dans des immenses garennes appelées aussi « varennes ». Ces espaces de grandeurs variables sont souvent rattachés à des domaines seigneuriaux.

C'est au 18e siècle qu'apparaît l'élevage en clapiers, qui connaît un véritable essor avec la révolution industrielle. De nombreux éleveurs font ainsi des recherches et pratiquent différentes mutations génétiques pour élaborer des races de lapins domestiques.

sergio_kumer / Getty Images

D'où vient le terme lagomorphe ?

Revenons un peu en arrière. Le nom scientifique du lapin est « Oryctolagus cuniculus ». « Oryctolagus » provient des mots grecs « orux » (fouisseur) et « lagos » (lièvre) ; « Cuniculus » signifie en latin « lapin » ou « galerie » (celui qui creuse).

C'est au 16e siècle que le mot « lapin » remplace le terme « conin » ou « conil » provenant du mot cuniculus.

En ce qui concerne le terme de lagomorphe, il provient des mots grecs « lagos » et « morphe », et signifie « en forme de lièvre ».

Classement des lagomorphes

En bref, voici un petit tableau récapitulatif du classement des lagomorphes.

Classe

Mammifère (Mammalia)

Sous-classe

Placentaires (Eutheria)

Ordre

Lagomorphes (Lagomorpha)

Famille

Léporidés (Leporidae)

Genre

Oryctolagus

Espèce

Cuniculus

Notons que les lagomorphes sont scindés en deux familles : les Léporidés et les Ochotonidés.

Léporidés

Ochotonidés

11 familles de lièvres et de lapins, à savoir : Brachylagus, Bunolagus, Coprolagus, Lepus, Nesolagus, Oryctolagus, Pentalagus, Poelagus, Pronolagus, Romerolagus, Sylvilagus.

1 genre : Ochotona (pikas ou lièvres sifflants).

Principales caractéristiques

  • Longues oreilles
  • Membres postérieurs robustes et puissants
  • Queue courte

Principales caractéristiques

  • Oreilles courtes et arrondies
  • Membres postérieurs moins puissants que ceux du léporidé
  • Pas de queue

Situation géographique

Ils sont répartis dans le monde entier.

Situation géographique

On les retrouve principalement en Amérique du Nord, en Asie et en Europe de l'Est.

L'ancêtre de nos lapins domestiques est donc le lapin de garenne ou le lapin sauvage. Il est trapu et pèse entre 1,5 et 2,5 kg. Il possède un poil ras de couleur roussâtre.

Les lapins et les lièvres sont crépusculaires tandis que les pikas sont diurnes. Ce n'est malgré tout pas la seule différence importante, car les petits des lapins naissent sans poils, aveugles et amorphes ; les petits des lièvres naissent plein de poils, ont les yeux ouverts et peuvent courir très rapidement.

Ils ont toutefois un point commun : ils sont végétariens.


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique lapin

Tout le guide pratique