Diarrhée du lapin

La diarrhée du lapin se manifeste par des selles molles voire liquides. Elle peut être bénigne ou être une affection beaucoup plus sérieuse.

Diarrhée du lapin : qu'appelle-ton des selles anormales ?

Les crottes de lapin ressemblent à des petites boules foncées, bien formées et compactes. Si c'est le cas, votre lagomorphe est en pleine santé. Lorsque les selles du lapin deviennent molles voire liquides et nauséabondes, on parle de diarrhée.

Des selles molles peuvent être dues à un régime pauvre en fibres. Rien de bien alarmant, il faut simplement rééquilibrer l'alimentation de votre compagnon. Mais votre lapin peut être confronté à une maladie plus grave, voire mortelle. Une diarrhée grave demande donc une consultation rapide chez le vétérinaire.

Attention à ne pas confondre le cæcotrophe avec des selles anormales.

Le cæcotrophe

Excellente source de nutriments, le cæcotrophe contient beaucoup de protéines, de vitamines et de minéraux. C'est une sorte de seconde selle molle, luisante et humide, regroupée en grappes, produite par le lapin. Le cæcotrophe est directement mangé par l'animal à la sortie de son anus.

Cependant, si le lapin dispose d'une nourriture trop riche ou trop calorique, ou s'il n'est pas dans son assiette, il ne va pas consommer le cæcotrophe qui va rester sur sa litière et qui peut alors être confondu avec une diarrhée.

Diarrhée du lapin : faut-il s'alarmer ?

Tout d'abord, la flore intestinale du lapin est extrêmement sensible. De nombreux facteurs peuvent endommager l'ensemble des micro-organismes vivant dans son intestin et provoquer le développement de bactéries nocives et des diarrhées.

Diarrhée bénigne

Le lapin est en bonne santé, bouge, saute et mange bien. Cependant, ses selles sont plus molles que d'habitude, il s'agit sans doute d'une diarrhée bénigne.

La cause est souvent liée à :

  • une alimentation composée d'une quantité insuffisante de fibres et une proportion importante d'amidon ;
  • un changement brusque de nourriture ;
  • l'ingestion de légumes ou fruits avariés ou sortant du réfrigérateur ;
  • l'administration de divers sortes d'antibiotiques ;
  • le stress.

Diarrhée grave, voire mortelle

Certains symptômes doivent vous faire penser à une affection beaucoup plus sérieuse provoquée par des bactéries pathogènes, les clostridies, se développant dans l'intestin :

  • des selles très molles voire liquides et malodorantes ;
  • le lapin ne mange plus, maigrit, est déshydraté et abattu. Il reste prostré.

Ces diarrhées très dangereuses peuvent provoquer la mort de votre compagnon en quelques jours.

Diarrhée du lapin : l'entérite mucoïde

L'entérite (inflammation de l'intestin) mucoïde est d'origine bactérienne (bactéries clostridia perfrigens et escherichia coli). Elle provoque de violents dérangements intestinaux, et cause une grande mortalité chez les lapereaux et les lapins adultes et femelles allaitantes.

Les symptômes

Les sujets affectés par l'entérite mucoïde présentent les symptômes suivants :

  • Ils deviennent apathiques.
  • Ils ne mangent plus et ne boivent plus.
  • Leurs yeux sont ternes.
  • Ils grincent des dents à cause des douleurs intestinales. 
  • Ils peuvent tomber dans le coma.

On peut constater un mucus translucide et gélatineux se mélangeant aux excréments.

Notons que ce type de maladie se développe de façon foudroyante, en trois ou quatre jours. Bien souvent, on peut être confronté au décès du lapin avant l'apparition des diarrhées.

Diarrhée du lapin :  l'entérotyphlite

Cette maladie bactérienne est provoquée par l'administration mal adaptée d'antibiotiques. L'entérotyphlite se caractérise par des fortes diarrhées brutales. 

Il n'existe pas de traitement contre l'entérotyphlite.

Traitement de la diarrhée

Si la diarrhée est bénigne, il est nécessaire rééquilibrer l'alimentation du lapin et de mettre en place une thérapie permettant de rétablir la flore intestinale. Durant ce temps, il est indispensable de ne plus lui donner de d'herbes fraîches et de verdure mais seulement du foin.

Si la diarrhée est d'origine bactérienne, généralement le diagnostic n'est pas bon. Il faut consulter immédiatement le vétérinaire pour prévoir une cure d'antibiotiques et des anti-diarrhétiques permettant de remettre rapidement sur pattes votre lapin.


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique lapin

Tout le guide pratique