Cuniculture

Le lapin fait partie de la famille des lagomorphes et son élevage est très populaire en Europe. Quels sont les principaux objectifs de la cuniculture et comment devenir cuniculteur ? Voici un récapitulatif des bases essentielles à connaître pour bien pratiquer l'élevage de lapins.

Qu'est-ce que la cuniculture ?

La cuniculture, ou cuniculiculture, est l'élevage de lapins domestiques.

Elle a commencé à se développer au Moyen-Âge. Puis, elle a pris son plein essor avec la révolution industrielle, passant de l'élevage en clapiers pour l'autoconsommation, à la production intensive, avec un cycle de reproduction très court, pour sa viande, voire sa fourrure.

yakushkina / Getty Images

Des lapins sont également utilisés dans les laboratoires pour la recherche et l'expérimentation, d'autres pour les concours et les expositions. Certains autres encore, plus chanceux, sont adoptés comme animaux de compagnie.

En quoi consiste la cuniculture ?

Si vous souhaitez devenir cuniculteur, il faudra démarrer votre élevage avec plusieurs sujets, mâles et femelles. Vous aurez besoin, au minimum, d'un reproducteur pour plusieurs femelles.

Vous devrez gérer la reproduction, la gestation et la naissance des petits (mise bas et sevrage). Ces différents cycles demandent de s'investir énormément, en temps et en argent. Vous devrez posséder le matériel adapté à cet élevage.

Vous engraisserez ensuite vos lapins avec une nourriture saine et équilibrée. Il s'agira le plus souvent de granulés que l'on utilise pour les grosses exploitations. Les cages doivent être parfaitement entretenues, car vous ne serez pas à l'abri d'une épidémie. Restez donc vigilant sur l'hygiène et sur les vaccinations des lapins.

Important : c'est à partir de 70 à 75 jours que les lapins sont confiés à l'abattoir.

Les avantages et inconvénients de la cuniculture

La France est l'un des premiers producteurs (4e rang mondial) et 70 % de l'élevage est concentré dans le Grand Ouest. L'élevage de lapins présente en effet un certain nombre d'avantages :

  • une production abondante, car les lapins sont très prolifiques ;
  • un élevage qui ne demande qu'un espace réduit, car le lapin est peu exigeant ;
  • une nourriture très peu onéreuse ;
  • une viande très prisée, goûteuse, riche en oméga 3 et protéines et pauvre en lipides et en cholestérol.

À noter : quant à l'élevage pour sa fourrure, il a pratiquement disparu.

Le seul inconvénient que l'on pourrait observer est la santé fragile du lapin. Il craint les courants d'air et les fortes variations de température. Comme pour tous les animaux d'élevage, il faut prendre toutes les précautions sanitaires qui s'imposent pour éviter la propagation de maladies.

Bien choisir sa race de lapin

Pour se lancer dans la cuniculture, il est essentiel de bien choisir sa race de lapin. Elle doit être adaptée à :

  • l'usage que vous souhaitez en faire ;
  • vos contraintes en espace ;
  • votre matériel ;
  • votre budget.

Attention : pour constituer son 1er élevage de lapins, il est vivement recommandé de sélectionner un éleveur sérieux, avec des références, pour éviter d'éventuelles surprises ensuite.

Qu'est-ce que la Fédération française de cuniculiculture

La Fédération française de cuniculiculture (FFC) a été fondée en 1961 par des éleveurs passionnés. Elle est donc principalement destinée aux cuniculteurs et elle est présente sur tout le territoire français, au moyen de délégués régionaux.

Ses différents objectifs sont de vous informer régulièrement sur les textes réglementaires, et les expositions. Elle œuvre aussi pour défendre les intérêts sociaux et économiques de chacun. Son rôle est enfin de participer à l'amélioration de l'élevage du lapin.

Cuniculture : en résumé

Pour se lancer dans l'élevage de lapins, il est indispensable d'avoir de sérieuses connaissances. C'est une base essentielle pour avoir un élevage en bonne santé.

La cuniculture est donc destinée principalement aux professionnels et non aux amateurs. Notons que depuis quelques temps, certains cuniculteurs se lancent dans l'élevage de lapins de compagnie pour les revendre ensuite à des particuliers ou à des animaleries.


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique lapin

Tout le guide pratique