Cri du lapin

Tous les lapins domestiques ou les lapins de garenne (lapins sauvages) communiquent entre eux par des attitudes ou postures, voire des cris en guise de signaux. Le comportement et le cri du lapin sont souvent significatifs. Pour mieux communiquer avec eux, cherchons à mieux comprendre leur langage.

Le cri du lapin : son moyen de communication

Il est important tout d'abord de rappeler que les lapins vivent en colonies avec une hiérarchie bien développée. Même s'ils se révèlent être des animaux plutôt silencieux, ils vont, pour se faire comprendre, utiliser entre eux plusieurs sons et cris, mais également adopter diverses postures et attitudes.

En captivité, les prédateurs sont pratiquement inexistants. Notre compagnon aux grandes oreilles va donc pouvoir s'en donner à cœur joie et se faire entendre pour exprimer son contentement, sa colère, sa douleur ou sa peur.

Pour y parvenir, il a recours à des grognements doux ou gutturaux plus ou moins sonores. On peut aussi deviner des sortes de ronronnements de plaisir quand il est caressé ou des cris aigus de douleur lorsqu'il se blesse.

Important : pour bien comprendre le lapin, il est essentiel de bien pouvoir associer chaque sentiment à son cri ou son attitude.

Vrabelpeter1 / Getty Images

Les différents cris du lapin

Le lapin utilise donc différents sons pour communiquer et se faire comprendre. À chaque cri sa signification.

Le « honk-honk »

Très pratiqué lors des parades amoureuses, il y a d'abord le fameux « honk-honk ». L'animal est très excité, danse autour de son partenaire, saute et lève la queue. Cet épisode est généralement suivi de jets d'urine intempestifs ou de petites morsures affectueuses à l'égard de son propriétaire.

À noter : le lapin peut aussi parfois utiliser le honk-honk quand il a faim ou qu'il est très content de retrouver son maître.

Le grognement rauque

Le grognement rauque signifie chez le lapin la colère ou le mécontentement quel qu'il soit. C'est un signe d'avertissement ; il est agacé. Ses oreilles sont couchées et son museau est posté en avant. Si l'agacement et le dérangement persistent, ce grognement peut même s'accompagner d'une griffure ou d'une petite morsure, avant que l'animal ne se fâche véritablement.

Les cris aigus ou répétés

Ce sont souvent des cris de crainte ou de peur, surtout si le lapin est prostré dans un coin de son espace de vie. Il se sent agressé et reste sur la défensive. Cette attitude est souvent observée chez les lapins maltraités ou abandonnés. Ils poussent ce type de vocalises quand ils se sentent menacés. Bien entendu, il est conseillé dans ce cas d'apaiser l'animal par un comportement doux et une voix affectueuse.

Bon à savoir : les femelles gestantes peuvent également avoir ce type de comportement.

Les vocalises aiguës et très courtes suivies d'un petit grognement sourd

Ces différents cris sont souvent accompagnés de petites tapes des pattes arrière. Le lapin esteffrayé ou vexé. Vous êtes son propriétaire ? Vous l'avez peut-être fortement réprimandé ? Il n'a donc pas apprécié de se faire disputer par le « chef » de la garenne, c'est-à-dire, vous !

Important : s'il s'agit d'un sentiment de peur, n'hésitez pas à le réconforter.

Les vocalises sourdes et continues et une respiration intermittente

Ce type de vocalise associé à une respiration saccadée, un rythme cardiaque qui s'accélère puis diminue, voire un râle ou un léger reniflement, signifient que le lapin est très stressé et très inquiet. Cela peut être du à un changement brusque de situation ou à une visite chez le vétérinaire.

Les cris rauques, la respiration bruyante et saccadée

Sa respiration est irrégulière et bruyante, le lapin est gêné ou encombré. Si en plus il renifle, pousse des cris rauques et qu'il est amorphe, il est recommandé de consulter un vétérinaire.

Les vocalises stridentes et persistantes

Les vocalises ressemblent aux pleurs ou aux cris d'un bébé ? Aucun doute, votre lapin vous appelle « au-secours » ! Il est effrayé et paniqué ou il s'est blessé plus ou moins grièvement et il souffre. Il faut dans ce cas intervenir rapidement.

Les petits cris ou gémissements rauques de faible intensité

C'est comme pour nous, le lapin est certainement malade et le fait savoir par ces différentes vocalises. Des douleurs persistantes le font souffrir inutilement. Il faut consulter le vétérinaire.

Les ronronnements ou grincements de dents

Quand votre lapin est très content, voire détendu, et qu'il se sent bien auprès de vous, il va émettre des petits ronronnements ou des petits grincements de dents, tout en faisant frémir ses délicates petites moustaches.

Attention : si par contre les grincements sont très forts, voire stridents, c'est le contraire ! Votre lapin souffre ou est très effrayé.


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique lapin

Tout le guide pratique