Coryza du lapin

Chez le lapin, plusieurs infections ayant plus ou moins les mêmes symptômes (écoulements nasaux, éternuements...) sont regroupées sous le nom de coryza.

D'une manière générale, cette maladie respiratoire est dangereuse, et très contagieuse : elle peut contaminer et décimer toute une colonie de lapins.

Qu'est ce que le coryza chez le lapin ?

Votre lapin s'enrhume, éternue, a le nez qui coule ? Soyez vigilant, car cela est loin d'être bénin ! Il s'agit peut-être du coryza, un type d'infection très fréquent chez le lapin et néanmoins redoutable.

Le coryza  peut être causé par différentes bactéries, dont la plus courante est également la plus dangereuse : la Pasteurella multocida. Dans ce cas, l'infection est alors plus précisément appelée la pasteurellose. Mal soignée, celle-ci peut devenir chronique et perdurer durant des années, avec des poussées fréquentes de la maladie.

Elle se transmet :

  • De façon directe : par les secrétions nasales du lapin, ou au moment de la mise bas par exemple (la mère la transmet à ses petits), ou lors de l'accouplement.
  • De façon indirecte : par l'habitat et le matériel souillés par les secrétions du lapin, voire par voie aérienne lorsqu'il y a des courants d'air.

À noter : de nombreux lapins sont porteurs du germe du coryza, sans que ce dernier ne se soit déclaré. Ils ne présentent alors aucun symptôme. Mais ils ne sont pas sains pour autant : la maladie peut se déclencher dans un deuxième temps, lors d'un violent stress par exemple.

ViktorCap / Getty Images

Coryza du lapin : symptômes

Tous les organes peuvent être atteints par la bactérie, cependant l'infection la plus courante est celle des cavités nasales et du pharynx.

Les symptômes les plus fréquents sont :

  • des éternuements, des écoulements nasaux clairs puis beaucoup plus épais et jaunâtres ;
  • un écoulement vaginal ;
  • un amaigrissement.

Regardez aussi ses pattes avant : si l'intérieur est mouillé et le poil feutré, le lapin s'essuie le nez avec les pattes.

Si on ne traite pas rapidement la maladie, des difficultés respiratoires apparaissent. Elles sont dues à l'encombrement de la trachée et des bronches, qui peut provoquer des complications pulmonaires graves comme une pneumonie. Les écoulements nasaux sont de plus en plus purulents.

On peut aussi noter l'apparition de la conjonctivite, de torticolis, d'ulcères et d'abcès cutanés. À ce stade, la maladie est mortelle.

Prévention et traitement du coryza chez le lapin

Pour éviter le coryza, il est indispensable de maintenir le lapin dans un endroit propre, bien ventilé et à l'abri des courants d'air.

Cette maladie étant particulièrement contagieuse, si vous avez un doute sur l'état de votre animal, maintenez-le à l'écart des autres lapins. 

D'une manière générale, si vous observez les symptômes du coryza, prévenez rapidement votre vétérinaire. En effet, le traitement à base d'antibiotiques est d'autant plus efficace s'il est précoce. À un stade avancé, la maladie peut devenir difficile à soigner.

À savoir : ce sont surtout des mauvaises conditions d'élevage qui entraînent l'apparition du coryza.


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique lapin

Tout le guide pratique