Sommaire

Les longues oreilles du lapin ont différentes fonctions vitales qui lui permettent de fuir les prédateurs grâce à son ouïe très sensible mais également de l'aider à thermoréguler son corps en cas de fortes chaleurs. On vous en parle dans le détail dans cet article !

Oreille du lapin : anatomie

L'oreille du lapin est composée de l'oreille externe, de l'oreille interne et de l'oreille moyenne. De ce fait, elle est constituée d'un conduit auditif externe et d'un conduit auditif interne :

  • La partie externe est scindée en trois parties :
    • le pavillon constitué par le cartilage auriculaire transmettant la forme et la taille de l'oreille selon la race du lapin ;
    • le conduit auditif vertical ;
    • le conduit auditif horizontal ; ce dernier se terminant par le tympan.
  • L'oreille interne est aussi nommée labyrinthe, c'est l'organe principal de l'oreille. Elle est placée dans l'os temporal ;
  • L'oreille moyenne est séparée de l'oreille externe et interne par le tympan.

Principales caractéristiques des oreilles du lapin

Le lapin possède des longues oreilles, délicates, et très mobiles. Elles peuvent bouger et pivoter indépendamment l'une de l'autre.

Néanmoins et depuis des décennies, l'homme travaille sur des sélections artificielles de races de lapin impliquant des oreilles plus ou moins grandes. C'est le cas des lapins de races naines mais également des races Bélier avec des grandes oreilles pendantes. Ce qui veut dire que leurs fonctions vitales se trouvent amoindries.

Celles-ci ont deux fonctions vitales importantes :

  • fuir les prédateurs : comme dit plus haut, grâce à ses oreilles très fines et à son ouïe très développée, le lagomorphe décèle le moindre bruit, afin d'anticiper l'agression d'un prédateur.
  • réguler sa chaleur corporelle.

Oreilles du lapin : outil de régulation de la chaleur corporelle du lagomorphe

Les oreilles du lapin représentent 12 % de sa surface corporelle totale. Celles-ci sont très vascularisées et l'aident à thermoréguler la chaleur corporelle de son corps. Elles jouent un peu le même rôle que les grandes oreilles de l'éléphant d'Afrique.

Contrairement aux chiens, les lapins ne possèdent pas de glandes sudoripares qui leur permettent de se refroidir en suant ou en haletant.

De ce fait :

  • par temps chaud, les vaisseaux sanguins de ses oreilles se dilatent et font baisser la température corporelle trop élevée ;
  • Par temps froid, c'est le contraire, les vaisseaux se contractent pour conserver la chaleur corporelle.

Pour se protéger des fortes chaleurs de l'été, les lapins sauvages se réfugient au frais dans leur terrier. En revanche, pour les lapins élevés en captivité, ils sont sans défense et plus sujets au coup de chaleur car ils n'ont pas la possibilité de se protéger des fortes températures. D'où l'importance de placer leur cage dans un endroit protégé des rayons du soleil.

Les différentes significations de posture des oreilles de lapin

Le lapin communique avec ses congénères mais aussi avec nous au moyen de différentes postures, attitudes et mouvements des oreilles. Ces dernières jouent un rôle important pour échanger avec le monde extérieur.

Voici quelques-unes des postures des oreilles vous permettant de mieux comprendre et communiquer avec votre ami lapin.

  • Oreilles dressées et pattes un peu écartées : le lapin a une attitude agressive, il est très irrité.
  • Oreilles droites et tendues : il est plein d'attention pour vous ou le monde qui l'entoure. Il est très curieux.
  • Oreilles dirigées vers l'avant ou sur les côtés : le lapin est en alerte, il peut craindre un prédateur.
  • Oreilles aplaties : le lapin est effrayé.
  • Le lapin secoue les oreilles : cette attitude est causée par une affection auriculaire, une odeur désagréable ou une manipulation non souhaitée.

Oreilles de lapin : les maladies courantes

Tout d'abord en l'absence d'anomalies, il n'est pas nécessaire de procéder à des soins quotidiens des oreilles de votre lapin. Cela provoque une humidité excessive et bien souvent les lotions employées sont inappropriées, faisant plus de mal que de bien.

En revanche, si vous constatez que beaucoup de cérumen s'est accumulé dans ses oreilles, il est préférable de les nettoyer et de retirer le cérumen avec une compresse imbibée d'un produit spécifique qui dissolve le cérumen.

Les affections courantes des oreilles de lapin sont : la gale auriculaire, les otites, l'otite à pasteurelle mais aussi le syndrome vestibulaire.

Lire l'article Ooreka

Gale auriculaire

Cette affection est provoquée par un parasite nommé Psoroptes cuniculi qui se loge dans le pavillon auriculaire. Entraînant une réaction inflammatoire et de fortes démangeaisons, le lapin secoue et se gratte continuellement une voire les deux oreilles. Il peut même s'automutiler si la gale n'est pas soignée à temps.

Une épaisse couche d'écailles jaune-grisâtre dans l'oreille est un signe de gale auriculaire. Dans ce cas, consultez votre vétérinaire qui vous prescrira le traitement adéquate.

Lire l'article Ooreka

Otites du lapin

Notons que le lapin possède un conduit étroit, coudé et en impasse qui provoque souvent des otites moyennes et internes. Le drainage naturel s'effectue difficilement et réduit l'aération des structures profondes, découlant sur l'accumulation de saletés et de débris.

Les otites sont plus fréquentes chez le lapin adulte sachant que la race Bélier est la plus prédisposée.

Symptômes de l'otite : port de tête bas, difficulté à mastiquer, prostration. Le lapin est amorphe, secoue et se gratte l'oreille.

Les otites à pasteurelle sont externes ou internes et commencent par une inflammation à la base du pavillon.

  • Otites à pasteurelle externes : suppuration du conduit et port de tête bas du lapin ;
  • otites à pasteurelle internes : trouble de l'équilibre et port anormal de la tête.

En cas de doute, n'attendez pas, et consultez votre vétérinaire pour soigner rapidement cette otite.

Syndrome vestibulaire du lapin

C'est une maladie parasitaire et contagieuse qu'il est préférable de ne pas prendre à la légère. Un lapin présentant un syndrome vestibulaire a constamment la tête anormalement penchée. Néanmoins, il ne faut pas confondre cette maladie avec une otite sachant que les symptômes de la tête penchée sont à peu près semblables.

De ce fait, votre démarche est de consulter rapidement votre vétérinaire qui établira un diagnostic différentiel précis pour définir si cette affection est infectieuse ou pas.

Lire l'article Ooreka