Sommaire

Cela peut vous faire sourire voire rire, mais un lapin qui éternue n'est pas forcément un acte anodin. C'est généralement un signe annonciateur d'un problème environnemental, allergique, d'une affectation respiratoire, voire des problèmes dentaires non soignés. Soyez donc vigilant et ne prenez pas cette situation à la légère et posez-vous les bonnes questions, à savoir : pourquoi mon lapin éternue, comment reconnaître les différents symptômes, que faire si mon lapin éternue et comment traiter ces éternuement intempestifs ? On vous répond tout de suite !

Mon lapin éternue : explications

Notons que le lapin respire principalement par le nez. Si vous voyez votre petit animal essayer vainement de respirer par la bouche, il est urgent de vous inquiéter car cela indique qu'il est en grande détresse respiratoire.

Les causes environnementales ou allergiques

Les causes environnementales ou allergiques sont souvent liées à :

  • un mauvais aménagement de la cage ;
  • une litière sale, non entretenue dégageant des odeurs d'ammoniaque dues à l'urine, mais aussi une litière poussiéreuse ou parfumée ;
  • un air trop sec ou une mauvaise circulation de celui-ci dans son habitat ;
  • des variations brusques de température, et des courants d'air ;
  • la pièce, abritant la cage du lapin, qui dégage une odeur de cigarette, d'encens, de parfum d'intérieur ;
  • Du foin poussiéreux.

Les maladies respiratoires

Certaines affections respiratoires sont sournoises, contagieuses voire mortelles et peuvent donc déclencher des éternuements plus ou moins purulents ou épais selon la gravité de la maladie.

  • La rhinite d'origine bactérienne ou allergique se traite rapidement si elle est prise à temps. Il en est de même pour un simple rhume provoquant des éternuements à répétition.
  • La pasteurellose, qui une maladie grave et contagieuse, peut démarrer par une rhinite. De ce fait, isolez votre lapin de ses congénères pour éviter de contaminer tout le cheptel.
  • Le coryza se caractérise par des éternuements répétés et un écoulement nasal jaune et épais. C'est une maladie contagieuse difficile à soigner et à éradiquer.

Soulignons que les sinus du lapin peuvent être irrités par des problèmes dentaires non traités, comme par exemple, des racines de dents trop longues.

Lire l'article Ooreka

Les différents symptômes face à un lapin qui éternue

Différents symptômes doivent vous alerter afin de consulter rapidement votre vétérinaire, c'est le cas :

  • du nez qui coule ;
  • d'une respiration difficile ;
  • des éternuements purulents et épais, des larmoiements ;
  • les poils du nez mouillés.

Mon lapin éternue : que faire ?

Pour remédier rapidement à ces différentes crises d'éternuement, il est important de soigner son environnement, comme :

Son espace de vie 

Revoir l'aménagement de son espace de vie en prévoyant une litière non poussiéreuse comme un substrat non parfumé, absorbant bien les urines. 

Optez plutôt pour du chanvre végétal.

Une bonne aération

Pour éviter ces périodes d'éternuement, choisissez une cage permettant une bonne circulation de l'air. Une cage à barreaux est l'idéal car elle est bien ventilée contrairement à une cage fermée voire hermétique qui provoque de l'humidité et augmente, en même temps, les vapeur d'urine. 

Bien entendu, la cage est entretenue et nettoyée régulièrement.

La température de la pièce

La pièce où est située l'espace de vie du lapin, ne doit pas être trop chaude. Évitez de placer sa cage près d'une source de chaleur comme le radiateur ou une grande baie vitrée, laissant filtrer les rayons du soleil. L'idéal est d'avoir une température au-dessous de 24°C avec un taux d'hygrométrie aux environs de 75 %.

Plusieurs astuces permettent de remédier à tous ces petits tracas, comme :

  • mesurer l'hygrométrie et la température de la pièce ;
  • installer une plante dans la pièce ;
  • Prévoir un grand bol d'eau à proximité du radiateur.

Traitement en cas d'éternuement du lapin

Tout dépend si c'est un problème anodin ou pas. Seul juge, le vétérinaire peut vous recommander le traitement adéquat.

En général, pour des éternuements allergiques ou environnementaux, celui-ci peut vous prescrire des anti-inflammatoires ; votre rôle à vous étant de remédier rapidement aux causes susceptibles de provoquer des éternuements à votre lapin.

En revanche, pour une affection plus ou moins grave, c'est un traitement antibiotique qui s'impose.

En clair, pas d'automédication, une consultation chez le vétérinaire est primordiale !